Marianne Marić

 

L’artiste est invitée en juin 2019 par Moly-Sabata dans le cadre de « Portraitisme ».

Marianne Marić
française née en 1982
diplômée de l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy en 2007
basée à Mulhouse
mariannemaric at gmail.com
https://www.instagram.com/maricmarianne

Marianne Maric photographie. Par sa connaissance intime de l’Histoire des tableaux et l’acuité de ses visées, elle immortalise son entourage, tour à tour rousse spectrale, harem dans les vapeurs floues de bains turcs ou préférée des catins. Vie et mort, divertissement et menace, piste de bobsleigh et bombardements, se voisinent tendrement dans ses cadrages. Il s’agit de garder les yeux ouverts, et tant pis pour les insomnies. D’ailleurs à force de veiller, on voit le soleil se lever. Toujours plus à l’Est, de la France ou de l’Europe, son orientalisme s’affirme alsacien et balkanique. Forcément extrême à trop frôler les frontières d’une géographie et d’une mémoire morcelées. Le tout s’apprécie nécessairement en vrac. Miaou. Princesses sur trône, guerrières bien stoïques et odalisques musquées. Assises. Debout. Couchées.
-
Joël Riff pour l’exposition personnelle « Filles de l’Est » de Marianne Maric à La Filature (Mulhouse)

Moly-Sabata initie avec « Portraitisme » une série d’invitations faites à des photographes ou vidéastes afin de vivre au rythme de la résidence d’artistes, produisant des images qui en dresse le portrait. Après les « Portraits filmés » de Georges Rey en 2017, Marianne Marić alimente un album intitulé « Sabata Cash »

-
Portrait de l’artiste par Lorine Fellmann, Sarajevo, 2012

27/05/2019

Marianne Marić