Hélène Bertin

 

L’artiste est accueillie en janvier puis en mars 2020 en partenariat avec Le Creux de l’enfer (Thiers). Son exposition personnelle sera présentée à l’automne 2020 à Thiers.
-
L’artiste a été invitée en août 2019 par Moly-Sabata dans le cadre de son exposition annuelle « Cet élixir ».

Hélène Bertin
française née en 1989
diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon en 2010 et de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy en 2013
basée à Paris et Cucuron
bertinhelen(at) gmail.com

La pratique d’Hélène Bertin ne s’encombre pas d’oppositions. Corps et objets sont des continuités. La tasse peut être façonnée par la taille de sa main, un piétement prendra la forme d’un pied humain ou des sculptures peintes au khôl deviendront regards. Elle a pu me le dire ou l’écrire, elle éprouve une attirance pour la simplicité de certaines matières. Ses sculptures, essentiellement en céramique, sont ainsi souvent nues, sans émail ni patine, peignant les gestes doux ou brutaux qui les ont vues naître et qui émergent d’un quotidien. Ainsi un cadran solaire, dont le style mime le roseau, arbore-t-il les différents signes qui président au découpage d’une journée : la maison pour le repos, l’œil ouvert sur le monde ou le bâton symbolisant l’outil. Quand l’air s’humidifie, la tige ploie et adapte le rythme du corps à celui de l’atmosphère.
-
Céline Poulin, extrait du texte pour le Prix Aware, 2019

Hélène Bertin bénéficie d’une bourse de production dotée par la Galerie Peut être (Villefranche-sur-Saône). ↗

Hélène Bertin a initié une collaboration avec le potier Jean-Jacques Dubernard à La Poterie des Chals (Roussillon).

-
portrait de l’artiste

04/01/2020

Hélène Bertin