Fondation Albert Gleizes

 

La Fondation Albert Gleizes trouve son origine dans les volontés testamentaires de Juliette Roche-Gleizes (1884-1982), veuve du peintre Albert Gleizes (1881-1953). À la mort de cette dernière, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques a été désignée comme sa légataire universelle, à charge pour elle de créer la Fondation Albert Gleizes. Celle-ci a été reconnue d’utilité publique par décret ministériel le 23 mars 1984.

Le domaine de Moly-Sabata fait partie des biens inaliénables de la Fondation Albert Gleizes, qui possède une grande partie du fonds d’atelier d’Albert Gleizes, de Juliette Roche et de la céramiste Anne Dangar, principale disciple du peintre cubiste.

Titulaire des droits moraux et patrimoniaux afférents à l’œuvre d’Albert Gleizes, la Fondation se reconnaît deux buts essentiels : assurer par tous les moyens la connaissance et le rayonnement de l’œuvre d’Albert Gleizes et aider les artistes d’aujourd’hui en les accueillant dans les ateliers de Moly-Sabata lors de séjours collectifs ou individuels.

Accéder au site de la Fondation Albert Gleizes

-

Albert Gleizes, Figure dans un arc-en-ciel, 27×24.8cm, gouache, carton, 1934 – Collection Musée des beaux-arts de Lyon