Juillet 2017

 

Nous préparons l’exposition de septembre célébrant les 90 ans de Moly-Sabata. Elle s’intitulera EN CRUE. La succession de moments de crue et d’étiage caractérise le Rhône qui borde Moly-Sabata. C’est une métaphore de périodes d’intense activité artistique entrecoupées de moments d’assoupissement. L’exposition s’inscrit en Résonance avec la Biennale de Lyon 2017 / FOCUS, dont le titre Mondes Flottants et le thème de la modernité, résonnent fortement avec notre anniversaire.

Caroline Achaintre
L’artiste est accueillie en juillet et août 2017 sur une invitation de Moly-Sabata. Son projet a été sélectionné par la commission mécénat de la FNAGP – Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques qui lui a apporté son soutien. Elle prend part à l’exposition collective EN CRUE du 16 septembre au 29 octobre 2017 à Moly-Sabata dans le cadre de la saison 1927-2017 Quatre-vingt-dix ans d’une résidence d’artistes au bord du Rhône, et en Résonance avec la Biennale de Lyon / FOCUS.

Charlotte Denamur
L’artiste est accueillie de juillet à septembre 2017 sur une invitation de Moly-Sabata. Elle prend part à l’exposition collective EN CRUE du 16 septembre au 29 octobre 2017 à Moly-Sabata dans le cadre de la saison 1927-2017 Quatre-vingt-dix ans d’une résidence d’artistes au bord du Rhône, et en Résonance avec la Biennale de Lyon / FOCUS.

Mireille Blanc
L’artiste dirige un Stage de peinture les 8 et 9 juillet 2017. La séance est complète. Rendez-vous en 2018 pour notre prochaine saison.

-
les samedi 8 et dimanche 9 juillet 2017 de 10h à 18h sur inscription à Moly-Sabata
☆ Peindre avec Mireille Blanc
« Le stage de peinture nous amènera à travailler autour de la question du détail, en poussant les choses vers une forme d’abstraction. Le matériau de départ sera un inventaire de photographies que chacun aura à se constituer au préalable : images personnelles, albums de famille, photos vernaculaires (sans caractère esthétique, avec, dans les arrières-plans, rideaux, tissus, vêtements, objets, etc). Nous extirperons des détails, des fragments, et nous les retravaillerons en peinture, après avoir, en quelque sorte, ‘trituré’ ces documents initiaux. Puis, en regard de l’oeuvre d’Albert Gleizes, nous chercherons une forme d’abstraction, dans le zoom, l’agrandissement de ces objets / fragments, devenus motifs. »

Février 2024